«

»

Déc
10

L’EFT pour apaiser ta colère (et celle de tes parents…)

Ah, ces colères! Elle arrivent sans crier gare,  elles explosent comme un coup de tonnerre, et en plus, elle sont contagieuses, parce qu’elles provoquent aussi la colère chez les autres : une véritable épidémie! Plus difficiles à dompter qu’un tigre! Et après la colère, on est souvent triste ensuite. On a envie de pleurer, on regrette, ou en en veut à la terre entière. On n’est plus tout à fait nous-même. Et as-tu remarqué combien on est fatigué?

Avec l’EFT, on peut les calmer, et même les faire disparaître, de manière rapide et simple. Je t’ai expliqué dans l’article précédent comment utiliser l’EFT, donc je ne recommencerai pas ici. Je vais seulement t’indiquer les phrases à prononcer pendant que tu tapoteras les points EFT.  Je m’adresse aussi à tes parents, à qui je vais indiquer aussi comment calmer leurs colères quand… ils te voient en colère, car, tu l’as compris, la colère est une énergie qui déborde sur les autres. Tu connais, le fameux « arrête de crieeeeer!!! » que l’on hurle pour calmer l’autre.

 

Rappelle-toi les huit points de l’EFT : 

(si tu as besoin, relis l’article précédent comment utiliser l’EFT) 

  • Le point karaté, sur la tranche de la main (karaté)
  • le coin interne du sourcil (CS)
  • le coin externe de l’oeil (CO)
  • sous l’oeil (SO)
  • sous le nez (SN)
  • sur le menton (SM)
  • sous la clavicule, dans le creux (SC)
  • sous les bras, à une main de distance des aisselles (SA)

Première ronde :

Pour commencer, tu évalues ta colère : si elle est énorme, elle peut monter jusqu’à 10 sur 10.

Ensuite, tu détermines ce qui te met en colère : il suffit de décrire ce qui t’a mis en colère, et pourquoi. « Je suis en colère parce que … Je trouve que c’est injuste, parce que que… Papa m’a dit ça et je n’aime pas ça...  » Raconte tout ce que tu as sur le coeur, tout ce qui te met en colère, tout en tapotant ton point karaté. Tu le fais déjà quand tu es en colère, mais en tapotant, c’est différent; Tu nettoies en même temps ces émotions. Tu verras que tu commenceras à te calmer dès ce moment-là.

Un conseil : N’aie pas peur, ose dire tout ce que tu veux. Tu dois exprimer ce qui te dérange.  Tu peux le penser sans le dire à haute voix, ça marche aussi.

Puis toujours sur le point karaté, tu répètes ces phrases en tapotant : 

  • même si je suis en colère parce que… (tu rajoutes les raisons de ta colère), je suis très chouette 
  • même si je suis en colère à cause de… (tu peux dire contre qui tu es en colère), je suis très chouette 
  • même si je n’arrive pas à calmer ma grosse colère à cause de, je suis très chouette

Sur les autres points, tu tapotes maintenant : cette colère… cette colère… cette colère…

Tu évalues à nouveau ta colère : 8 sur 10? 6 sur 10?

 

Deuxième ronde :

Cette fois, concentre-toi sur ce que tu ressens dans ton corps. Comment sais-tu que tu es en colère? 

j’ai le coeur qui bat fort, j’ai les joues chaudes, j’ai envie de crier ou de taper, je ressens une boule dans le ventre, j’ai les mains qui tremblent…
Dis tout ce que tu ressens dans ton corps et tapote le point karaté.
Même si j’ai le coeur qui bat et que j’ai une boule dans le ventre… je suis super chouette…  (à répéter trois fois sur le point karaté)
Puis sur chaque point tu répètes ce que tu ressens. Voici un exemple :
CS : les joues rouges
CO : coeur qui bat
SO : envie de crier
SN : boule dans le ventre
SM : mains qui tremblent
SC : envie de pleurer
SA : ma tête explose
Tu réévalues l’intensité de ta colère. Si elle est encore là, tu continues avec une autre ronde :
même si j’ai encore une colère de 5 sur 10, je suis super chouette (à répéter trois fois sur le point karaté)
et sur les autres points, tu dis : ce reste de colère… ce reste de colère… ce reste de colère… 

 

Enfin, tu peux faire une ronde positive pour installer le calme.

Point karaté : Je me sens maintenant bien et calme, et je suis super chouette. Je me sens bien et je suis fier de réussir à me calmer seul (e). Je suis parfaitement calme et détendu.

Tu répètes je suis maintenant calme en tapotant les autres points.

Tu verras, ta colère aura disparu grâce à l’EFT. Selon l’intensité de ta colère, il faudra plusieurs rondes mais parfois, une seule suffit.

 

Le coin des parents

Et vous, les parents, pendant ce temps, occupez-vous… de vous et de votre colère :

 

Première ronde

D’abord évaluez l’intensité de vos émotions entre 0 et 10. 

Puis décrivez votre colère en tapotant le point karaté.

  • Même si je ne supporte pas que mon enfant (nommez le par son prénom) soit en en colère, je m’aime et je m’accepte tel(le) que le suis.
  • Même si je me sens impuissant(e) à calmer mon enfant, je m’aime et je m’accepte tel(lle) que je suis.
  • Même si je suis en colère aussi et que je n’arrive pas à me calmer, je m’aime et je m’accepte tel(le) que je suis..

Puis à chaque point, tapotez et répétez en alternant :

  • cette colère
  • cette impuissance
  • envie de crier
  • je ne supporte plus
  • j’en ai marre
Laissez sortir les mots. C’est votre ressenti que vous nettoyez. Laissez vous aller.
Vous procédez ensuite à la réévaluation.
Que reste-t-il? Peut-être que la colère est partie et que vous vous sentez triste soudain.

 

Deuxième ronde : vous tapotez sur votre tristesse

même si je me sens triste de cette situation parce que ... (peut-être que ça vous rappelle votre enfance ou peut-être que vous vous en voulez…cherchez ce qu’il y a derrière cette tristesse. )

Puis vous poursuivez sur les autres points : cette tristesse, cette tristesse, cette tristesse… 

Vous aurez des souvenirs qui remonte, des images ou des émotions. Refaites une ronde sur ce qui est apparu :

  • même si ça me rappelle quand j’étais petite et que mes parents … je m’aime et je m’accepte tel(le) que je suis
  • même si je me sens coupable de crier sur mon enfant… je m’aime et je m’accepte tel(le) que je suis
  • même si je m’en veux de m’énerver aussi, je m’aime et je m’accepte tel(le) que je suis. 
Réévaluez où vous en êtes. Si vous sentez que d’autres émotions sont là, continuez sur ces émotions, ou sur vos sensations physiques boule au ventre, gorge serrée, mal au dos, je vois rouge…

 

Enfin, terminez avec une ou deux rondes positives  :

  • J’installe en moi le calme et la détente.
  • J’installe en moi la sérénité.
  • Je me pardonne d’avoir été en colère et je pardonne à mon enfant.
  • Je retrouve la lucidité. Je vois maintenant clair.
  • Je vis la situation calmement.
  • Je maîtrise mes émotions excessives. 
  • Je me sens bien maintenant. 
  • en me calmant, mon enfant se calme aussi. 
  • Je donne l’exemple. 

L’EFT marche aussi si vous le faites à la place de votre enfant !

Par exemple, vous pouvez tapoter en disant :
Maxime est très en colère parce que… mais c’est un garçon génial. Procédez selon la partie 1 de cet article.

 

Même si vous n’y croyez pas, essayez!

De toutes façons, déjà en vous recentrant grâce à l’EFT, votre enfant se calmera aussi. Comme la colère, le calme est  contagieux. En étant plus serein, vous saurez mieux comment gérer la situation.

Racontez-moi vos expériences! 

 

 

6 commentaires

  1. Ladys a dit :

    Merci, trop emprisonnée dans ma colère, je n’arrivais pas à trouver mes phrases. Je vais donc tapoter tout ça.

    1. Marielle a dit :

      Tenez moi au courant, vos commentaires sont précieux. A bientôt sur grandirzen!

  2. manar a dit :

    merci infiniment pour ce merveilleux site. C’est la premiêre fois que j’envois un commentaire à un site. Je trouve que vous êtes une personne trés généreuse. Car votre site est assez complet. Juste les conseils,trucs et jeux qui existe
    nt comble le lecte
    ur et lui apprend beaucoup de hoses en un temps record. J’ai mis votre site dans ma page favorite et ma page d’acceuil. Dommage vos Mp3 sont payants et je ne peux pas les avoir car j’ai pas de carte. C’est la seule chose que je regrette. Mille mille mercis. Ton site est une mine d’or. Continuez

    1. Marielle a dit :

      Oh c’est adorable ce message, je suis très touchée. Je réfléchis à un système MP3 sous CD, en regroupant plusieurs titres. je vous tiendrai au courant.
      A bientôt!

  3. ELIAne a dit :

    Merci pour votre site qui m’a inspiré pour la colère qui m’habite parfois et celle des enfants autour de moi.

    Voilà 9 ans que je pratique l’eft pour une dépressioni , et j’ai remarqué que pour ne plus m’identifier à ce qui se passe dans mon corps, pour ne plus être collée à mes émotions, je change le ma, ta, mon etc…. en: il y a en moi. de la…, où je vois en moi.cette . ou ce sentiment qui vibre en moi , de cette manière je ne suis plus ce qui est, je deviens plus facilement l’observatrice de ce qui vibre, je vis plus le détachement.

    merci encore
    Mes meilleurs pensées

    1. Marielle a dit :

      Vous avez raison, en vous dissociant de votre colère, vous pouvez mieux la gérer; « Quelque chose en moi » me pousse à être en colère »… Ce peut être une partie de vous qui enfant n’a pas exprimé sa colère devant ses parents, par exemple… L’idée est vraiment d’exprimer d’une manière ou d’une autre ces émotions qui vous traversent, même en tapant sur un oreiller ou en visualisant qu’on hurle dans une forêt par exemple. C’est de l’énergie bloquée, et elle doit absolument être libérée sinon elle tourne en rond et ressort n’importe quand, d’où les colères disproportionnées et non maîtrisables. C’est comme un fleuve qui a été retenu par un barrage, et qui un jour explose. Admettre votre colère, d’abord, puis lui permettre de s’exprimer ensuite. Enfin, elle se transformera d’elle-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>