Comment faire parler ton corps avec le test musculaire

Je vais t’apprendre un test étonnant, à faire à deux. C’est très amusant et très facile à faire. Avec ce test, tu vas comprendre que le corps est intelligent et qu’il peut répondre à des questions.  Si, je t’assure! Même s’il ne parle pas, il peut te donner des informations très importantes! Voilà comment procéder :

Tiens-toi debout, un bras tendu sur le côté. Une autre personne se tient devant toi, une main posée sur l’épaule opposée.

  • Le testeur va d’abord vérifier si ton bras fonctionne bien. Avec sa main libre, il fait monter et descendre ton bras. Tu te laisses faire pour le moment.
  • Puis le testeur pousse ton bras vers le bas, avec sa paume ouverte, sans s’agripper au bras. Toi, tu dois essayer de résister le plus possible à sa pression. Attention, la personne qui pousse doit le faire délicatement, il doit juste vérifier si le bras résiste ou non.
  • Il pousse deux secondes, et observe si le bras s’abaisse un peu ou pas du tout. Si le bras descend de 5 centimètres, on dit qu’il est faible. S’il résiste, il est fort. Pas besoin de pousser jusqu’en bas.

Ce test est utilisé en particulier dans la méthode thérapeutique qui s’appelle la kinésiologie.

Dialoguons maintenant avec ton bras.

Faisons le test des aliments.

  • Toujours le bras tendu sur le côté, tu imagines un aliment que tu adores.
  • Continue d’y penser pendant que le testeur pousse ton bras vers le bas, comme je viens de l’expliquer. As-tu réussi à résister? Normalement oui, car lorsque tu penses à quelque chose que tu aimes, tes muscles sont plus forts.
  • Remets ton bras en place
  • Maintenant, tu penses à un aliment que tu détestes. Le testeur pousse à nouveau ton bras vers le bas. Est-ce que tu arrives à résister? Non! Parce que tes muscles s’affaiblissent quand tu penses à quelque chose que tu n’aimes pas!

Tu peux comprendre donc que lorsque tu penses à des choses négatives, tes muscles sont moins forts. Et lorsque tu penses à des choses positives, tu es plus fort. Cela peut expliquer la fatigue, les maladies, les chutes… Si tu te dis : j’ai peur, je vais tomber alors que tu es à vélo, tu affaiblis tes muscles et tu peux effectivement tomber… Souviens-toi de l’article sur le pouvoir des mots, je t’expliquais justement ce phénomène.

Réessayons maintenant avec le test  des couleurs :

  • Imagine une couleur que tu adores. Fais le test comme je viens de te l’expliquer.
  • Imagine ensuite une couleur que tu détestes. Fais le test.

Le test de la vérité : alors, on devrait pouvoir utiliser le test pour savoir si tu mens? Essayons.

  • Si tu es un garçon, fais le test en disant : je suis une fille, et si tu es une fille fais le test en disant : je suis un garçon
  • Puis dis la vérité.
  • Essaye avec d’autres mensonges. le testeur doit deviner en poussant ton bras si tu mens ou non.

A mon avis, ce test pourrait bien plaire à tes parents pour savoir si tu mens…

 

Voici comment ce test musculaire sur les couleurs a aidé une institutrice:

Avant elle ne portait que des vêtements noirs, ou roses, ou rouges. Quant elle a fait le test des couleurs, son corps était plus fort quand elle pensait au bleu, vert et violet, et moins fort avec le noir, le rouge ou le rose Elle a donc décidé de ne porter que les couleurs que son corps approuvait. Eh bien, figure-toi qu’elle s’est rendu compte que ses élèves étaient beaucoup plus calmes depuis qu’elle portait ces couleurs! Incroyable, non? Cela veut dire que nous sommes aussi sensibles à la couleur qu’aux paroles. Je reparlerai des couleurs un autre jour.

 

 

Et la musique?

Comme les couleurs et les mots, la musique a un pouvoir sur le corps et les émotions aussi. Tu peux parfois aimer certaines musiques, mais quand tu fais le test, ton corps, lui, en préfère d’autres, souvent des musiques calmes.

 

Amuse-toi avec ce test, pose des questions pour savoir ce que ton corps en dit (fais lui confiance) et n’oublie jamais que les pensées et les mots ont un vrai pouvoir sur ton corps!

 

 

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Je ne savais pas que le test musculaire fonctionnait aussi pour les couleurs, la musique, en bref avec les préférences et les répulsions! C’est génial!

    1. Oui, c’est génial, c’est vrai !

    • mel on 10 juillet 2019 at 18 h 14 min
    • Répondre

    bel article qui explique très bien merci !
    est il possible de se faire le test soi meme sans avoir besoin de qqun d’autre ? si oui par quel moyen (car difficile avec le bras sur soi-même ) ?
    merci !

    1. Merci pour le message ! Oui, tu peux le faire seul, avec les doigts ; tu joins le pouce et l’index de la main droite par le bout des doigts, de façon à faire un cercle, et tu fais la même chose avec la main gauche mais cette fois en refermant le cercle dans le cercle de la première main. Cela fait comme un maillon de chaîne. Puis tu presses les doigts assez fort. Tu poses ta question et tu essaies d’ouvrir le cercle en tirant les deux mains à l’opposé, comme pour écarter les pouces et les index. Si le cercle s’ouvre facilement, la réponse est « non » (muscle faible). Si le cercle reste bien fermé, la réponse est « oui » (muscle fort). Merci pour ta question, elle intéressera surement d’autres personnes !

    • Elodie on 26 juillet 2019 at 23 h 17 min
    • Répondre

    Bonjour Marielle comme très souvent quand je vais sur ce site il y a des articles très intéressant celui-ci me parle d’autant plus que je l’ai testé avec un thérapeute et qu’il m’a étonné de par sa vérité c’est pas trop si ça se dit comme ça le test de l’institutrice avec les couleurs donne envie de le tester car j’ai souvent entendu parler du fait que les couleurs que l’on porte peut avoir une influence donc ça peut être intéressant de savoir si le corps et l’esprit semble d’accord encore merci pour tout ce que vous m’avez apporté en consultation et avec ce site Élodie

    1. Merci Elodie pour ce message. Oui, les couleurs sont des vibrations qui sont en accord ou pas avec notre état. Elles peuvent même aider à se sentir mieux, par exemple les couleurs joyeuses aident à être plus léger. Les tons apaisants, calment aussi. Les enfants qui sont plein de vitalité aiment les couleurs « pétards » souvent. A bientôt sur le site !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.