«

»

Nov
03

Jeu : je suis bien dans mon assiette… ou comment savourer le présent

Est-ce possible que tu apprennes à savourer le moment présent et à te concentrer grâce à ton assiette? Oui, grâce à ce petit jeu que j’ai inventé alors que je cherchais une solution pour que mon fils se concentre sur le repas plutôt que sur ses histoires de Pokemons.

A table, souvent, parents comme enfants, on a tendance à penser à des tas de choses : on raconte ce qu’on a fait, ce qu’on va faire, ce qu’on aimerait faire… On est éparpillé dans notre tête, et on en oublie l’essentiel : ce qu’on est en train de faire.

Pourtant, le repas est une pause essentielle : c’est le moment où jamais d’oublier les activités quotidiennes et de se recentrer.

Oui mais comment faire quand ton cerveau se promène à droite et à gauche? En jouant…

à ce petit jeu simple et amusant, qui te servira à…

  • digérer mieux, car lorsque tu es attentif à ce que tu manges, tu aides ton corps à mieux digérer
  • apprendre à mieux te concentrer
  • mieux savourer tes aliments
  • rester dans le moment présent
  • changer ta façon de voir ce qui t’entoure en les regardant avec profondeur
  • découvrir la « beauté » de ce que tu manges
  • pour tes parents : ils feront plus attention au contenu de ton assiette. La purée chimique pourrait bien disparaître de leur cuisine après l’analyse de son contenu…  
Tout ça dans un jeu? Eh oui, et en plus, il est simple et amusant. L’idéal, c’est de jouer avec tous ceux qui sont à table avec toi. Celui qui donne les meilleures réponses aura gagné. Tes parents peuvent être les arbitres par exemple. 

 

Tout d’abord, regarde dans ton assiette. Que vois-tu?

Supposons qu’il y a de la purée.

 

1. Dans mon assiette il y a … 

D’abord, tu t’amuses à deviner tous les ingrédients qui composent ta purée. Ferme les yeux, tu sentiras mieux les goûts… Mmmh… Des pommes de terre. Du sel… Du lait. Quoi d’autre? … Reprends une autre bouchée… Du gruyère râpé…. Tu as oublié le beurre!

 

2. La recette :

Maintenant, évidemment tout en mangeant, tu vas essayer de deviner comment ta purée a été faite. Imagine que se trouvent devant toi tous les ingrédients pour faire de la purée : comment vas-tu t’y prendre ? Tu mets la pomme de terre à cuire… Avec la peau? Non, il faut l’éplucher. Et après? Tu la cuis comment? Dans de l’eau, etc… Raconte ta recette à ta maman ou ton papa, ils te diront si tu as fait une vraie purée.

 

3. Une longue vie

Enfin, tu vas imaginer le parcours d’une pomme de terre depuis sa naissance jusque dans ton assiette. Tu verras qu’ensuite, tu ne la regarderas plus jamais comme avant! Commençons.

Elle est née d’une autre pomme de terre, plantée en terre. Et puis? Est-ce qu’elle pousse sur un arbre comme les fruits? Tu as raison, elle pousse sous la terre, comme une racine. As-tu déjà vu un plant de pomme de terre? Non? Alors, tu pourras si tu veux chercher plus tard une image de plant de pomme de terre. Continuons. Elle a été arrosée d’eau pour grossir. Ensuite? Une fois suffisamment grosse, elle a été récoltée à l’aide de grosses machines. Et où va-t-elle après? A la ferme, transportée dans des camions. Elle a été nettoyée, puis mise en sac. Tu l’as retrouveée ensuite dans les magasins ou sur les marchés. C’est là où ta maman ou ton papa l’ont choisie, parmi des centaines d’autres. Tu peux aussi avoir une pensée pour tous les gens qui ont semé, récolté, empaqueté et vendu ta pomme de terre.  Quelle aventure! Et dire qu’il ne t’a fallu que quelques minutes pour la manger!

Si tu te découvres ensuite une passion pour la pomme de terre et que les Pokemons sont mis au rebut, alors n’hésite pas à aller chercher d’autres informations sur Internet. Tu apprendras qu’elle est née en Amérique, au Pérou, qu’elle est arrivée en France au 16e siècle…

Si tes parents veulent faire durer le plaisir, dis-leur de te faire une ratatouille!

Variante du jeu : Tu peux aussi jouer à ce jeu avec des objets, comme par exemple ton pull, ton stylo, ton vélo…

 

Si tu connais d’autres jeux qui aident à savourer le présent et à te concentrer, alors n’hésite pas à nous en faire part!

Nous le présenterons lors d’un prochain article ! 

4 commentaires

1 ping

  1. Sinje STARCK a dit :

    Bonjour Marielle,
    encore une proposition bien intéressante !
    Quel plaisir de lire cet article.
    Nous allons tester ce soir. A bientôt
    Sinje

    1. Marielle a dit :

      Alors je te souhaite un merveilleux dîner ce soir, Sinje! N’hésite pas à me raconter! Et merci de ton soutien si chaleureux!

      1. Sinje a dit :

        Bonsoir Marielle !
        Cela fait un moment !
        Alors nous nous entraînons à ce jeu de temps en temps. Ma deuxième (8ans) se bloquait un peu au départ – c’est quoi ce que tu nous fait faire là! Et pourtant c’est bien elle qui aurait besoin de ralentir et de ne pas avaler ses bouchées toutes crues! Donc nous continuons ce jeu.
        Il intervient dans tout les cas comme vecteur créatif pour voir les choses autrement – j’aime beaucoup.
        A bientôt Sinje

        1. Marielle a dit :

          Merci Sinje de ton retour sur le jeu! Je suis contente que tu le poursuives. Parfois j’intègre un « concours » pour celui qui réussit à donner la meilleure version. Par exemple : qui peut me dire où est née la tomate? Et celui qui trouve a gagné. Pour les jours de fête, le gagnant gagne un carré de chocolat, par exemple. Mais bon : le jeu peut aussi rester « désintéressé ». Tu peux aussi créer une histoire autour du produit : la patate qui habitait dans un pays froid, ou la tomate qui rougissait facilement, ou la salade qui cherchait sa sauce idéale, ou la rencontre entre un potiron et une carotte (pour les soupes au potiron)… Tout ça met pas mal de joie dans les repas, c’est sympa. Tu me raconteras! A bientôt!

  1. Dans le tumulte – prenez le temps de manger ensemble ! | liberté émotion corps a dit :

    […] du blog grandir zen, propose un jeu et ses variantes pour être présent au repas et se connecter non seulement aux […]

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>