«

»

Août
30

Fais un film positif pour la rentrée 2015

C’est la rentrée!  Après-demain, déjà… Tu es peut-être très content(e) de retourner en classe, ou pas très content(e), ou même inquiet(e) et anxieux(se). Tu changes de classe, tu as peut-être déménagé, bref, tout semble nouveau. En fait, pas du tout!

Rappelle-toi : tu connais bien ces changements de classe, ces débuts d’année scolaire.  Tu es en réalité un expert, UN AS du changement! D’ailleurs, ton corps aussi change à chaque instant, tu as grandi sans t’en apercevoir, donc la nouveauté pour toi …n’est jamais nouvelle!…

Alors, détends-toi, tout se passera bien et même très très bien si tu positives!

 

Pourquoi positiver est important?

Pourquoi imaginer que tout ira bien pourra t’aider à attirer le meilleur pour toi? Parce que tu attires ce à quoi tu penses.  Ah, si l’école enseignait comment penser positif, comment apprendre en s’amusant… Un jour…

En attendant, je te propose de vérifier que tes pensées créent bien ce qui t’arrive :

Expérience 

Conséquences d’un film qui ne te plaît pas. 

  •  Imagine que tout ira mal le premier jour de l’école. Si si, fais-le, ne t’inquiète pas, c’est juste un film pour comprendre la loi de l’attraction.
  • Observe dans ton corps : que se passe-t-il? Tu es crispé, tendu, tu te recroquevilles sur toi, tu te sens anxieux, angoissé ou paniqué? Ton visage se ferme?
  • Regarde ce film comme sur un écran de cinéma. Regarde-toi. Que ressens-tu en te voyant ainsi? Ton attitude donne-t-elle envie d’aller vers toi? Est-ce que ton cerveau fonctionnera bien alors qu’il rempli de ces images négatives, de ces doutes et de ces inquiétudes? Tu seras évidemment moins concentré, distrait par ces pensées. Tu ne verras d’ailleurs plus ce qui est agréable et positif pour toi, comem si tu portais des lunettes avec des verres noirs. Bref, tu verras tout en noir, de la même couleur que tes pensées. Comprends-tu comment tes pensées peuvent créer ce qui t’arrivera?

Est-ce que tu regardes en boucle un film que tu n’aimes pas? Non, et même souvent, tu l’arrêtes avant la fin, n’est-ce pas? Alors fais de même avec tes pensées. Si tu imagines le pire, c’est comme si tu réalisais un film qui ne te plaît pas et que tu forces à regarder!!

Maintenant, voyons ce qui se passe quand le film te plaît.

Conséquences d’un film qui te plaît.

  • Imagine maintenant un film agréable, joyeux, positif : projette ce film le plus positif possible sur ta rentrée. Des copains viennent vers toi, tu as envie de raconter tes vacances, les professeurs sont souriants, de nouveaux élèves très sympathiques sont là (ils deviendront de nouveaux amis), tu es souriant, détendu, tu as envie de parler à tout le monde, tu as grandi et tu sais que tout se passera bien parce que tu as réussi chaque rentrée et que tu es « un expert de début d’année ». Et aussi et surtout, un aventurier, un explorateur et ce qui est nouveau te plaît. Quand tu étais petit, rappelle-toi, tout t’intéressait, tu étais un vrai casse-cou qui n’avait peur de rien.
  • Que se passe-t-il dans ton corps? Tu es détendu, léger, presque joyeux à l’idée d’aller en cours, ou en tout cas curieux de cette nouvelle étape. Tu as un visage ouvert et on a envie d ‘aller vers toi, de te sourire, ou de te parler. On se sent bien avec toi (surtout si on est inquiet, parce que tu semble solide et joyeux et ça rassure de voir quelqu’un comme toi!)

Réalise ton film de rentrée : il doit être sympathique, joyeux et positif

  • Commence par imaginer la première séquence, une arrivée joyeuse à l’école : tu es détendu, souriant, tes copains t’accueillent, tu as hâte de leur raconter tes vacances, ou, si tu as changé de classe, hâte de découvrir tes nouveaux amis. Tu regardes autour de toi, tu es droit,  la tête haute, les pieds bien posés au sol. Tu respires profondément et tu ouvres la poitrine.
  • La deuxième séquence, découverte d’une classe formidable : tu arrives dans ta classe : tu te sens bien, tu poses tes affaires calmement, tu t’installes, droit sur ta chaise, les deux pieds bien ancrés au sol, le professeur est sympathique, et même s’il ne semble pas l’être, c’est peut-être qu’il a un peu peur (comme les élèves, les professeurs ont le trac le premier jour parfois)  mais il sera à l’aise plus tard. Tu sais que de toute façon, ça se passera bien avec ce professeur.
  • La troisième séquence, une récréation super cool : tu joues dans la cour, tu parles à tes anciens amis ou à de nouveaux amis(es), tu vas vers les autres, tu souris. Tout est facile.
  • La dernière séquence, le retour à la maison : tu rentres à la maison et tu racontes à tes parents combien tu es content et soulagé car tout s’est passé à merveille. Ils sont heureux pour toi. Tu es tranquille pour la suite de l’année.
  • Je te conseille d’ailleurs de te raconter ce film à haute voix si tu peux, en vivant l’histoire comme un acteur, à jouer même cette arrivée, debout, sens ta tête haute, ton sourire, tes pieds bien ancrés au sol.
  • Rejoue le film avant de t’endormir d’ici la rentrée.

Et rappelle-toi toujours : 

Tout ce que tu fais avec plaisir est plus facile. Donc 

Agis toujours avec le coeur, aime tout ce que tu fais!

Ton cerveau apprend mieux s’il s’amuse. D’ailleurs, les professeurs qui intègrent l’apprentissage par le jeu  dans leurs cours ont toujours de meilleurs résultats et en plus, ils s’amusent eux aussi et les élèves ont envie d’apprendre avec un professeur joyeux  (clin d’oeil aux professeurs). Tu verras, quand tu seras plus grand et que tu travailleras, cette façon de penser t’aidera beaucoup!

 

Autres articles que tu peux relire pour une rentrée zen :


Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>