«

»

Nov
18

Ecoute ton intuition

As-tu déjà répondu sans réfléchir à une question dont tu ne connaissais pas la réponse et d’avoir eu raison? Est-ce qu’il t’est arrivé d’hésiter devant deux chemins puis de sentir soudain lequel des deux chemins était le bon? As-tu déjà senti que tu devais réviser une leçon que ton professeur ne t’avait pas indiquée pour le contrôle du lendemain, et que le contrôle portait justement sur ce sujet?

La petite voix intérieure qui te guide 

L’INTUITION, c’est quand tu sais quelque chose sans savoir comment tu le sais. C’est cette petite voix en toi qui dit : JE SENS. « Je sens que c’est le bon chemin » « je sens que je ne dois pas manger ce plat », « je sens que je peux faire confiance à cette personne », « je sens que j’ai raison même si on me dit que j’ai tort », « je sens que ce n’est pas le bon moment pour demander à mes parents de m’acheter ce jeu video »…

En même temps que tu « sens » avec tes sentiments, tu « sens » aussi  avec ton corps : un frisson, de la chaleur, des picotements, la gorge nouée ou un tremblement dans le ventre… Car ton intuition parle aussi avec des sensations corporelles. Elle utilisera des sensations : désagréables comme un mal de ventre ou la gorge nouée si elle veut te prévenir d’un problème, et agréables pour te dire que tu as fais le bon choix.

Tout le monde est intuitif. Certains le sont plus que d’autres : en général, les artistes, écrivains, peintres, musiciens sont très intuitifs, les chercheurs et les inventeurs aussi. Malheureusement, à l’école, on ne s’occupe pas vraiment de l’intuition : tu apprends surtout à utiliser ton cerveau, ta logique, ta réflexion. Pourtant, ta petite voix est très intelligente, souvent beaucoup plus que ta tête! Elle a même sauvé la vie à des soldats durant la guerre : d’ailleurs, l’armée américaine effectue des recherches sur l’intuition.

Plus tu écouteras ta petite voix, plus elle sera claire et présente.

En fait, c’est plus facile pour toi, car les enfants sont plus intuitifs que les adultes. Tu es encore proche de ton coeur, et capable de dire : « j’aime cette dame », « je n’aime pas cet endroit », sans chercher d’explications à tes sentiments. Il suffit juste de faire attention à ce que tu ressens déjà, et de te faire confiance. Cette petite voix vient aussi te parler dans les rêves. C’est pour cela que tu as souvent la solution de tes problèmes le matin au réveil.

La voix du coeur et la voix de la tête

Que veut dire exactement intuition? Le mot vient du latin : intuitio qui veut dire le regard intérieur, et tueor qui veut dire regarder. L’intuition est un peu notre regard intérieur, une antenne ultra sensible, qui ressent tout ce qui nous entoure.

Comme je te le disais plus haut, l’intuition parle sans mots, avec des sentiments et aux sensations : à partir du  coeur, du ventre, de tout ton corps parfois. J’aime l’appeler la voix du coeur. Elle est très différente de la voix de ta tête. En général, d’ailleurs, les deux voix ne sont pas d’accord. C’est là le problème : nous avons appris à écouter la voix de la tête mais pas celle du coeur. 

Si tu veux développer ton intuition, le défi est celui-ci : taire la voix de ta tête, et faire confiance à celle de ton coeur.

 

Comment développer ton intuition?

1. Ecoute ton corps et calme tes pensées

Comme je te le disais plus haut, ton intuition te parle par sensations ou sentiments. Pour lui redonner une place, il va falloir t’entraîner un peu, apprendre à te relaxer, et à écouter ton coeur (les sentiments) et ton corps. 

  • Pour commencer, détends-toi, respire profondément plusieurs fois, en portant attention aux sensations dans ton corps. As-tu chaud? Froid? Comment est posé ton corps? Est-ce que tu te sens lourd ou léger? Est-ce que tu sens toutes les parties de ton corps ou seulement quelles-unes? Est-ce que tu sens l’air frais dans tes narines quand tu inspires? Ressens la plante de tes pieds… La paume de tes mains… ton front…
  • Maintenant, imagine que tu t’installes dans ton coeur. Tu n’as plus de tête… En te sentant « sans tête », tes pensées vont devenir plus floues, plus lointaines, peut-être qu’elles vont même disparaître. Reste là quelques instants : tu vas peut-être avoir des images, des sensations de chaleur, ou des picotements ailleurs dans ton corps. Observe, reste à l’écoute quelques instants. 
  • Pense à un problème, à un petit souci, et écoute ce qu’en dit le coeur. Que ressens-tu? Quelles sont les sensations de ton corps?
  • Pense à un beau souvenir : que dit ton coeur? Et ton corps?

2. Ecoute ce qui se passe autour de toi

Selon les lieux, en classe, chez toi, dans les magasins, en voiture, et selon les personnes qui t’entourent, tu as une sensation particulière. Parfois même, ta petite voix te dit : « je n’aime pas cet endroit » ou alors « je me sens bien ici ». Partout où tu vas, entraîne-toi à ouvrir tes antennes et à écouter tes sensations et tes émotions.

  • Quand tu seras en classe la prochaine fois, prends quelques instants pour ressentir : la température de l’air, l’ambiance (légère, lourde, chaleureuse, froide). Te sens-tu bien? Un peu mal? Détendu ou crispé? Regarde ton professeur, et sans réfléchir réponds à cette question : Est-ce que tu as le sentiment que le professeur est énervé ou détendu? Et les autres élèves, comment les ressens-tu?
  • Tu peux faire pareil à la maison, dans chaque pièce où tu te trouves : quelles sensations et sentiments as-tu?
  • Quand tu es avec tes parents : comment les ressens-tu? Contents? Inquiets? Détendus? Quelle est leur énergie?
  • Dans les magasins : comment ressens-tu l’ambiance? Est-ce que c’est agréable ou non? Comment ressens-tu le vendeur? Est-il fatigué? Triste? Joyeux?

3. Compare la voix de ton coeur et celle de ta tête

Que dit ta tête dans cette même situation? : « Je sens une ambiance froide, mais pourtant il y a le chauffage ». « Je sens que le vendeur est triste, mais pourtant je le vois sourire et faire une blague ». « Je sens que c’est le bon moment pour parler à papa de ma mauvaise note, mais quand je vois ses sourcils froncés, je n’ose pas ».

Que faire dans ce cas? Je te conseille d’écouter ton coeur. Fais-confiance à ton intuition à ta petite voix intérieure. Elle est plus rapide que ta tête, car réfléchir prends du temps. L’intuition est toujours la première à te donner des informations sur une situation. La tête vient après. Fais toi confiance, écoute ton coeur.

4. Dessine ton intuition  

Ton intuition peut être un petit personnage, un animal (un dauphin, un oiseau…), une étoile filante, un petit génie…   Et envoie-moi moi ton dessin, je le présenterai dans le blog.

 

 

Tu peux relire ces articles si tu veux :

2 commentaires

  1. Amelle a dit :

    Merci beaucoup pour cet article, ça fait beaucoup de bien de lire qu’on a raison de suivre la voix du cœur surtout lorsqu’on vit dans un monde où ce n’est que la voix de la tête qui compte. Merci, merci !

  2. Silviabee7 a dit :

    Bonjour Marielle,

    Bravo !! Je trouve votre article très riche et intéressant ; vous développez de façon si abordable pour les enfants et ….. les adultes ; merci pour ce cadeau que je vais utiliser bien sûr pour les ateliers péri-scolaires en vous citant, cela va sans dire.

    Comme j’ai pu l’exprimer auparavant dans mes échanges, je suis relaxologue avec le souhait de me spécialiser en relaxaologie pour les enfants. A l’occasion, je me permettrais de vous contacter pour un RV/consultation pour vous rencontrer et échanger. Au demeurant, donnez-vous des formations spécialisées pour les enfants ? Merci beaucoup pour tout votre travail (je me répète mais bon, mieux vaut le dire plusieurs fois).

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>