«

»

Déc
14

Des « chaudoudoux » pour Noël

Bientôt ce sera Noël.

As-tu fait ta liste de cadeaux?  J’imagine qu’elle est plutôt longue. Et toi, que vas-tu offrir? Je sais, tu n’as pas obligatoirement d’argent pour faire des cadeaux. Pourtant, il y en a un que tu peux faire.

Lis d’abord ce conte de Claude Steiner (je l’ai résumé et réécrit pour le blog). Après, tu sauras ce que toi aussi tu peux donner : c’est gratuit, doux et chaud, ça rend toujours heureux et tu peux en donner sans limite. Qu’est-ce que c’est?

Le conte chaud et doux des chaudoudoux

C’était au temps où les gens vivaient tous heureux. Comment faisaient-ils? Eh bien, dès la naissance, tout le monde recevait un sac plein de chaudoudoux. Et tiens toi-bien, ils étaient inépuisables, ces chaudoudoux! Il y en avait toujours dans ton sac. Tu sais pourquoi c’était un beau cadeau? Parce que les chaudoudoux donne de la douceur et de la chaleur et du bien-être.

Certains n’en avaient pas toujours, alors ils tombaient malades et se ratatinaient, jusqu’à mourir parfois. Quand tu voulais un chaudoudou, tu pouvais le demander à n’importe qui, et il t’en donnait en puisant dans son sac. Gratuitement, eh oui! Et le chaudoudou immédiatement souriait et devenait un grand chaudoudou, tout doux et tout chaud . Tu le posais alors sur toi, et il se pelotonnait pour te donner plein de douceur. Tout le monde s’échangeait les chaudoudoux. C’était un pays de gens heureux.

Seule, Bélzépha la sorcière n’était pas contente. Devine pourquoi? Parce que plus personne ne venait lui acheter de potions. Normal, tout le monde allait bien! Un jour, elle parla à Timothée qui avait une femme Marguerite et deux enfants, Charlotte et Valentin. « Si Marguerite donne tous ses chaudoudoux à Charlotte, il n’y en aura plus pour toi. Ce sera fini ». Il eut soudain peur : et si Marguerite ne lui donnait plus de chaudoudoux? Il réussit à la convaincre de n’en donner à personne d’autre que lui. Les enfants ne comprenaient pas : pourquoi refuser de donner des chaudoudoux? Mais peu à peu, ils firent comme leurs parents.

Le plan de la sorcière avait marché ! Pourtant les chaudoudoux étaient toujours là dans le sac, mais on les donnait plus. Peu à peu, plus personne n’en donna et les chaudoudoux manquèrent. Tout le monde commença à se ratatiner. La sorcière elle, vendait de plus en plus de potions et de filtres… Elle était contente mais pas trop non plus, parce que les gens commençaient à mourir, et s’ils étaient mort, elles ne vendrait plus rien.

Alors elle copia le sac des chaudoudoux, pour y mettre des froids-piquants. Au lieu de chaleur et de douceur, les froids-piquants donnaient du froid et de la colère. Quand on demandait un chaudoudou, on recevait un froid-piquant  à la place. Les gens ne mouraient plus ni ne se ratatinaient, mais ils étaient de plus en plus malheureux. Les chaudoudoux devenaient rares, et les gens auraient fait n’importe quoi pour en avoir. Les chaudoudoux maintenant s’achetaient, et pour cela il fallait travailler beaucoup pour gagner assez d’argent pour les chaudoudoux. Les froid-piquants eux, étaient gratuits.  Certains les déguisaient en chaudoudoux pour tromper l’acheteur.

Quelle tristesse!

Un jour, une jeune femme arriva dans le pays. Comme elle ne connaissait pas la sorcière, elle distribuait des chaudoudoux à tout le monde, gratuitement, et même sans qu’on lui en demande. On la surnomma Julie Doudou. Les enfants évidemment l’aimaient beaucoup. Ils eurent envie de faire comme elle. Les adultes inquiets, inventèrent une loi pour empêcher les enfants de gaspiller leurs chaudoudoux. Heureusement, il y avait beaucoup d’enfants, et ils c’était difficile de les empêcher d’en distribuer comme ils voulaient.

La suite ne nous dit pas ce qui se passe ensuite : les grandes personnes vont-elles retirer la loi? Vont-elles copier la jeune femme et les enfants?  Ou bien oseront-elles prendre le risque de redonner leurs chaudoudoux comme avant?

Qu’en penses-tu?

 

Alors, qu’est-ce que c’est un chaudoudou?

Rappelle-toi : c’est gratuit, doux et chaud, et ça rend heureux…

Tu as trouvé? Bravo! Oui, un chaudoudou c’est un sourire, un mot gentil, une attention, un compliment, de l’amitié, du réconfort… Es-tu d’accord avec moi pour dire que les chaudoudoux valent tous les cadeaux du monde? Les enfants distribuent facilement des chaudoudoux, ces rires et ces mots spontanés, ces attentions et ces « je t’aime » spontané… Alors s’il te plaît, continue à le faire. Montre nous comment faire.

Et si Noël devenait le jour de la distribution générale de chaudoudoux? Imagine, partout, dans la rue, dans les bus et le métro, dans les maisons, les hôpitaux, les maisons de retraite, on se distribuerait tous des chaudoudoux…

Je te souhaite de belles fêtes de fin d’année et je te donne rendez-vous en 2014!  D’ici là, Grandirzen fait une pause pour revenir avec de nouveaux articles et encore des surprises. A très vite! 

 
Tu peux relire les anciens articles de noël aussi : 
Libère les soucis dans le ballon avant la nouvelle année
La guirlande des mercis à Noël 

 

 
 

1 commentaire

  1. Amelle a dit :

    Merci pour cette belle histoire. Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année.
    Et merci encore pour tout ce que vous apportez !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>